Revenant : Topolò

UGS : prl005

10,00

prl005

«Revenant» est un projet à géométrie variable développé actuellement et basé sur des actions spécifiques sur sites mettant l’accent sur la dimension acoustique : Chaque action devient le témoignage en un temps donnés d’un endroit précis.

“Revenant” is an ongoing project with open membership that focuses on site-specific acoustic actions, or activiated environments. Each action is a document of a specific moment in time in a specific location.

participation for this action:
Yannick Dauby   Olivier Feraud   John Grzinich   Hitoshi Kojo   Patrick McGinley

Une forêt dense, humide et palpitante. De grands pins, des châtaigniers, des hêtres et quelques chênes. Une frontière floue. D’un côté un village slovène et de l’autre un village italien que la carte situe au bout d’un cul de sac. En route vers la Slovènie, par ce sentier sans âge, les sacs emplis de petits riens: quelques biscuits, un enregistreur, du chocolat, quelques archets usés. Le chemin se fait toujours plus pentu et tortueux, parfois encombré de souches, parfois aidé par des marches de pierres affleurant à peine. Les arbres tentent de nous faire quitter le chemin, et bientôt quelques uns de nous cèdent à l’appel d’un grand pin trônant sur le bord. C’est au premier effleurement que l’arbre a parlé: un bruit étouffé dans lequel perce une note sourde et aiguë à la fois, un pincement sur une autre brindille, un frottement d’archet sur une troisième, une fréquence entretenue, une pression sur une autre jusqu’à la rompre. Chaque branche sèche de l’arbre-son est prétexte à des balbutiements, des cris ou des chuchotements, des tâtonnements linguistiques… (extrait du texte d’Olivier Feraud)

Huge pines, chestnuts, beeches, and a few oaks. A vague border. On one side a Slovenian village, on the other an Italian one, which our maps locate at the end of a cul de sac. En route for this slovenian village, on this ageless path, having begun in the village of Topolò, bags full of bits and pieces: a few biscuits, a recorder, some chocolate, several worn out old violin bows. The path becomes ever steeper and more tortuous, sometimes blocked by fallen logs, sometimes aided by stone steps barely showing. The trees try to tempt us off the path; then one or two of us give in to the call of a huge pine standing proudly to one side. With the first light touch the tree speaks: a strangled sound pierced through by a note both muffled and sharp, a pluck of another twig, a bowing of a third, a held frequency, a slight pressure on another until it breaks. Each dried branch of this sound-tree gives rise to stammers, murmurs, cries or whispers, linguistic trial… (from Olivier Feraud’s text)

tracks 1-5 : 46°11’17 » N, 13°36’4″ E; 19.10.06, 13:55:26+0100 GMT (52m28s)
track 6 : 46°10’58 » N, 13°35’56 » E; 19.10.06, 17:14:02+0100 GMT (8m31s)

« Revenant : Topolò» a été enregistré en octobre 2006 dans les bois du village italien de Topolò a proximité de la frontière slovène, lors du symposium « pushing the medium 3 ».

Tous les sons prennent leur source dans l’utilisation de matériaux trouvés sur place et dans un jeu avec l’espace lui-même. Enregistrement direct sans mixage postérieur ni montage (pour le premier morceau) qui ne vise qu’a restituer une action réalisée en un lieu et en un temps donnés.

« Revenant : Topolò » was recorded in a forest near the italian village of topolò, not far the slovenien border, during the « pushing the medium 3 » symposium in october 2006.

All sounds from « revenant : topolò » originated from materials found in-situ, or from the space itself. No overdubbing or editing was done in order to document this specific action and location in time.

CD + livret / booklet 12 pages
photo: john grzinich, patrick mcginley, hitoshi kojo
mastering: patrick mcginley
design: hitoshi kojo

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Revenant : Topolò”